Célébration de la messe d’ouverture du jubilé le 25 janvier 2017-01-25

Enfin, se lève le jour tant attendu. Saint-Paul accueille à nouveau dans ces murs des prêtres, des laïcs, des invités de marques, amis et sympathisants et bienfaiteurs du séminaire pour la grande liturgie d’ouverture du Jubilé.
A 11 heures, la procession s’ébranla. Rangés par colonne, les participants à cette eucharistie firent une halte devant la statue de Saint Paul pour rendre à l’Apôtre des nations, patron de l’institution, l’honneur qui lui est dû. Les chants exécutés par les chorales Hanyé et Adjogan accompagnèrent le cortège dans une atmosphère de gaieté dans la chapelle du séminaire.
Après le mot d’accueil du recteur, le Père Grégoire ADOUAYI, la célébration, présidée par Monseigneur Antoine SABI BIO, poursuivit son cours. Dans son homélie, le prélat exhorta les participants à expérimenter et à vivre la joie que procure l’Evangile. Il renouvela aussi la gratitude de toute la Conférence Episcopale du Bénin à l’endroit de tous les formateurs de l’institution qui, comme ceux d’hier, œuvrent, jour et nuit, pour l’accompagnement et le discernement des vocations. Il ne manqua pas non plus de rendre grâce au Seigneur en faveur des séminaristes qui providentiellement sont les témoins de ce grand événement. Il les exhorta à mettre à profit les différentes composantes de leur formation afin de devenir des prêtres selon le cœur de Dieu.
Après la liturgie eucharistique et les agapes, se tint à 16 heures de l’après-midi un match de football. Il mit aux prises les séminaristes de la première année de philosophie constitués en équipe contre la formation des séminaristes de la deuxième et de la troisième années aussi réunis circonstanciellement sous le même étendard. A l’issue de la rencontre, l’expérience des anciens (philo II et philo III) l’emporta sur les nouveaux (Philo I) par un score de 04 buts à 01.
La journée d’ouverture du jubilé s’acheva ainsi avec les vêpres conclusives à 19 heures. Avant le 19 mai pour la grande célébration, d’autres manifestations sont attendues.

Isaac DAKO, Séminariste