Dimanche 19 mars 2017, le Séminaire Saint-Paul de Djimè ouvre ses portes à l’occasion de son jubilé d’or.

C’est sous l’émerveillement d’une journée pleine d’espérance, journée aux couleurs d’or, que le Grand Séminaire Saint-Paul de Djimè a ouvert large ses portes ce dimanche 19 mars pour accueillir ses nobles amis et bienfaiteurs. En effet, après la prière des laudes suivie de la célébration eucharistique qui a été dédiée aux intentions des amis et bienfaiteurs du séminaire, et présidée par le père Justin AGOSSOUKPE, une atmosphère de convivialité a régné qui annonçait les couleurs de la bonne initiative de l’institution jubilaire : ouvrir large les portes du séminaire au public dans le compte de cette année de bienfait accordée par le Seigneur. Dans cette belle ambiance, certainement portée par les grâces reçues au cœur de la messe, les visiteurs entamèrent l’exploration du séminaire par la visite aux différents secteurs meublant la vie spirituelle, pastorale, intellectuelle, économique, culturelle, voire sportive de l’institution. Ces visites ponctuées fréquemment par les explications des séminaristes ont favorisé une grande compréhension des différentes activités qui participent à la formation des futurs-prêtres dans cette institution. Avec la visite des secteurs productifs tels que la porcherie, la lapinière, le jardin, la cuisine, le secteur de la transformation où se produisent divers jus de fruits, les amis et bienfaiteurs du séminaire ont sans doute réalisé à l’occasion la complexité des schèmes de la formation des jeunes séminaristes, et surtout son caractère pratique et même manuel souvent ignoré. La matinée s’acheva par une petite projection des images décrivant plus amplement le quotidien du séminaire dans ses réalisations, son quotidien et ses projets d’avenir. Par ailleurs, la présence d’une délégation de séminaristes et de formateurs  du Grand séminaire Monseigneur Louis Parisot de Tchanvédji a témoigné à notre institution l’attention fraternelle que lui portent les autres séminaires en cette année de son cinquantenaire. Cette initiative appréciée par les séminaristes, les formateurs et les visiteurs a véritablement atteint son objectif puisque de nombreux groupes de visiteurs se succédèrent jusqu’au coucher du soleil, augurant ainsi de la grande espérance de tous de vivre la manifestation ultime du jubilé prévue pour le 19 mai 2017.

Boris Alfred MONDOTE