Place à la détente : le football à l’honneur au séminaire de Djimè; Match amical opposant Philosophes et Techniciens

Le dimanche 27 mars 2017, notre communauté du Grand Séminaire Philosophat Saint-Paul de Djimè s’est déplacée en masse vers le Lycée Technique de Bohicon (LYTEB), dans le cadre d’un match amical de football entre les deux institutions. Aussitôt entrés dans les murs du LYTEB, les séminaristes ne tardèrent pas à mettre en effervescence tout l’espace à travers les sons mélodieux des tam-tams, des chants tous assortis de pas de danse fièrement mesurés. Il sonnait environ 15h 30 et le terrain était noir de monde, avec la présence paternelle du Recteur et des pères formateurs de notre Séminaire ainsi que celle de deux pères formateurs du Grand Séminaire Monseigneur Louis PARISOT de Tchanvédji et de quelques personnalités administratives du LYTEB, notamment Madame le proviseur GBENOU Sylvie. Le strident coup de sifflet de l’arbitre central, précédé de la prière d’ouverture et de l’hymne national harmonieusement exécuté, mit en branle les joueurs. On était ainsi parti pour 45 minutes de jeu pour le compte de la première partie.

Après huit minutes de course autour du ballon rond, l’équipe du Grand séminaire réussit à percer le filet de son adversaire. Le score est ainsi ouvert : 1-0 en faveur des apprentis philosophes de Djimè. Le défoulement des supporters ne cessait de s’amplifier et ceci pour revigorer les vaillants joueurs. L’équipe lycéenne ne parvint pas à revenir au score avant le signal imposant de l’arbitre qui mit fin à cette première partie.

 Le temps du repos passé, c’est la seconde partie fut lancée. Les deux formations sont revenues cette fois-ci avec plus d’entrain dans leurs interventions. Environ huit minutes de jeu et nous sommes à un score de un but partout. L’équipe lycéenne vient donc comblé l’écart plaqué par son adversaire. L’idée de marquer la différence et de faire sienne la victoire est celle qui hante maintenant les deux équipes. Des applaudissements, des cris de joie çà et là à chaque geste de classe des joueurs, sont autant de preuves qui certifient la beauté de cette soirée. Véritable duel ! Le score resta cependant le même jusqu’au coup de sifflet final. C’est donc sur ce score de 1-1 que le match se termina et que les séminaristes s’en retournèrent chez eux tout joyeux.

Abel Babatoundé OGBOLO, Philo I