Résumé du discours d’ouverture du Père Recteur, dans le cadre de notre colloque du jubilé d’or

A l’entame des journées de ce Colloque, le Père Recteur, chef de la famille de Djimè, a sacrifié à la tradition qu’est l’accueil chaleureux des hôtes. Son discours s’articule autour de quatre axes essentiels.
En effet, il commença par saluer le nonce apostolique qui fêtait le 02 mai passé ses noces d’argent sacerdotales et par remercier la Radio Immaculée qui n’a ménagé aucun effort pour honorer de sa présence ce grand rendez-vous de la foi et de la raison afin de permettre une plus large diffusion de toutes les activités devant ponctuées ce colloque.
Dans un second temps, le Recteur a présenté la famille du séminaire. Elle est composée de 172 séminaristes, de 8 formateurs résidents, de 3 religieuses Oblates Catéchistes Petites Servantes des Pauvres (OCPSP) et de plusieurs ouvriers. Cette famille s’est donnée pour tâche en cette année de réfléchir sur les valeurs familiales et la vocation sacerdotale, véritable fleuron du thème du présent colloque qui a pour thème : ” De la famille au sacerdoce : un chemin de maturation aux enjeux Éducatifs Majeurs dans le contexte Contemporain”. Cela est d’autant plus essentiel que la vocation est toujours en lien avec une famille. Le candidat au sacerdoce est toujours issu d?une famille. Par ailleurs, ce choix thématique est fortement en lien avec la vision de l’Église. A ce propos, au cours de son synode sur la famille en octobre 2014, l’Église notre Mère, a rappelé vivement la place et le rôle de la famille dans la formation des candidats au sacerdoce. Le séminaire a donc voulu donner place à une  retraite intellectuelle et spirituelle  pour approfondir le thème de l’année.
Pour finir, le Père Recteur a remercié une fois encore les hôtes, les participants au colloque, les différents organisateurs et conférenciers. C’est sur ce ton que le Père Grégoire ADOUAYI déclare ouverts les travaux de ces trois jours de réflexion.